This page requires JavaScript

Thèse présentée et publiquement soutenue à la Faculté de médecine de Montpellier, le 1er février 1840