This page requires JavaScript

Thèse soutenue à la Faculté de médecine de Montpellier, le 23 juin 1838